Sortie de PostgreSQL 9.2

Plus de fonctionnalités au service des développeurs !

Paris, le 10 septembre 2012,

Le groupe de développement de PostgreSQL (PGDG) vient d'annoncer la sortie de PostgreSQL 9.2, la dernière version du SGBD open source de référence. Depuis la sortie de la version beta en mai, les développeurs et les éditeurs plébiscitent cette nouvelle version, la considérant comme une véritable avancée en termes de performances, de montée en charge et de flexibilité. Elle devrait être rapidement adoptée par de nombreux utilisateurs.

« Les entreprises qui utilisent déjà PostgreSQL ne seront pas surprises par toutes ces nouveautés», estime Jean-Paul Argudo, directeur général de DALIBO, société française spécialiste de PostgreSQL, avant d'ajouter: « nous avons à présent une version majeure de PostgreSQL chaque année, et depuis plus de cinq ans, chacune a amené son lot d’innovations, en plus d'améliorer l'existant. C'est d'ailleurs devenu une constante: le projet arrive à être en avance sur les SGBD propriétaires, en proposant des fonctionnalités inédites!»

L'accent mis sur la performance et la scalabilité

Avec l'ajout de fonctionnalités telles que la scalabilité linéaire jusqu'à 64 cœurs, les parcours d'index seuls (“index-only scans”) et la réduction de la consommation énergétique des processeurs, PostgreSQL 9.2 a amélioré drastiquement sa capacité de montée en charge et sa flexibilité.

Des organisations comme la Federal Aviation Administration (http://www.faa.gov/), le service de cloud computing d'Heroku (http://www.heroku.com/) exploitent des applications basées sur PostgreSQL. En France, des acteurs tels que Météo France (http://www.meteo.fr/), le moteur de recherche « Voilà » (http://www.voila.fr/) ou encore le site « Le bon coin » (http://www.leboncoin.fr/) utilisent PostgreSQL depuis plusieurs années.

Grâce aux améliorations en termes de scalabilité, PostgreSQL exploite au mieux les ressources matérielles des serveurs les plus puissants. Il y a d'autres avancées comme par exemple dans la gestion des verrous, des écritures plus efficaces, la lecture directe des index et bien d'autres opérations de bas-niveau. Tout ceci permet au moteur de données de gérer des trafics et des volumes d'informations très importants.

Voici quelques chiffres pour visualiser les progrès réalisés entre la version 9.1 et la version 9.2:

  • Jusqu'à 350 000 requêtes SELECT par secondes (4 fois plus rapide);
  • Jusqu'à 14 000 écritures de données par secondes (5 fois plus rapide);
  • Les parcours d'index seuls vont révolutionner les requêtes sur les bases de type “entrepôt de données” (de 2 à 20 fois plus rapide).

De plus, l'arrivée de la réplication en mode “cascade” apporte de nouvelles possibilités en termes de scalabilité horizontale.

Plus de flexibilité pour les développeurs

La flexibilité est la marque de fabrique de PostgreSQL. Pour s'en convaincre, il suffit de constater la diversité des organisations l'ayant adopté. Par exemple: la NASA (http://www.nasa.gov/), le marché à terme de Chicago (http://www.cmegroup.com/) et le service de photo en ligne Instagram (http://instagr.am/) font confiance à PostgreSQL pour leurs applications stratégiques. La version 9.2 étend encore cette flexibilité en incluant les nouveaux types de données RANGE et le support du format JSON, ouvrant ainsi la voie vers de nouveaux usages.

Les types de données RANGE sont utiles pour les applications qui manipulent des calendriers, des données scientifiques ou financières. Aucun autre SGBD ne propose cette fonctionnalité, qui permet de traiter intelligemment les blocs temporels.

Avec PostgreSQL 9.2, les résultats de requêtes peuvent être retournés au format JSON. En associant cela avec les extensions PL/V8 (javascript), PL/Coffee (coffeescript) et hstore (stockage clef-valeur), les utilisateurs peuvent maintenant utiliser PostgreSQL comme une base documentaire “NoSQL”… tout en conservant la robustesse, la flexibilité et les performances de PostgreSQL.

Pour Guillaume Lelarge, directeur technique de Dalibo, cette version va toucher un nouveau public: « Avec la version 9.2, PostgreSQL fait un pas en avant vers les développeurs. Le support de JSON est un message clair: PostgreSQL est l'outil idéal pour créer des applications innovantes et exploiter la puissance des outils de développement modernes comme le framework node.js par exemple. De plus, l'extension hstore est la preuve que PostgreSQL a évolué pour répondre aux enjeux soulevés par le mouvement NoSQL ».

Pour découvrir toutes ces nouvelles possibilités, Dalibo propose des “Workshop PostgreSQL”: des ateliers d'une journée ouverts à tous. L'entrée est gratuite et sans engagement mais le nombre de places est limité. Le prochain atelier se tiendra le 19 octobre à Paris. Plus d'informations sur http://www.dalibo.org/postgresql_workshop_19_octobre_2012

Liens utiles:
Annonce officielle: http://www.postgresql.org/about/news/1415/
Notes de version: http://www.postgresql.org/docs/current/static/release-9-2.html
Téléchargements: http://www.postgresql.org/download/
Revue des nouveautés: http://wiki.postgresql.org/wiki/What's_new_in_PostgreSQL_9.2

À propos de PostgreSQL:

PostgreSQL est le SGBD open source de référence, soutenu par un communauté internationale comprenant plusieurs milliers d'utilisateurs et des douzaines de sociétés. Lancé il y a 25 ans à l'université de Berkeley(Californie), le projet PostgreSQL avance à un rythme de développement inégalé. Au niveau fonctionnel, PostgreSQL est comparable aux SGBD propriétaires et les surpasse en terme d'extensibilité, de sécurité et de stabilité.
Plus d'informations sur PostgreSQL et sa communauté sur http://www.postgresql.org/

À propos de Dalibo:

Dalibo est une société française spécialiste de PostgreSQL et des technologies associées. Support, formation et conseil sont le cœur de son activité. Dalibo contribue activement aux efforts de la communauté du logiciel: code, documentation, articles, ateliers et conférences. Le nombre et la diversité de ses clients reflètent la variété des usages de PostgreSQL: institutionnel, médias, industrie, télécoms, grande distribution, etc.
Plus d'information sur http://www.dalibo.com/

Afficher le texte source