Mises à jour mineures de PostgreSQL : 9.3.5, 9.2.9, 9.1.14, 9.0.18 et 8.4.22

Le PostgreSQL Global Development Group sort une mise à jour pour toutes les versions supportées de la base de données, ceci incluant les versions 9.3.5, 9.2.9, 9.1.14, 9.0.18, et 8.4.22. Cette version mineure corrige un certain nombre de problèmes découverts et rapportés par les utilisateurs sur les quatre derniers mois, incluant des problèmes de corruption de données. C'est aussi la dernière mise à jour de la version 8.4. Les utilisateurs de la version 9.3 devront mettre à jour dès que possible. Les utilisateurs de la version 8.4 doivent planifier une mise à jour vers une version supportée de PostgreSQL.

Parmi les problèmes réglés par cette version :

  • PostgreSQL 9.3 et pg_upgrade : les utilisateurs qui ont mis à jour vers la version 9.3 en utilisant pg_upgrade pourraient avoir un problème avec les informations de transactions causant un échec du VACUUM. Ces utilisateurs doivent exécuter le script fourni dans les notes de version pour déterminer si leur installation est affectée et pour prendre ensuite les étapes nécessaires pour y remédier.
  • Rejeu après crash avec PostgreSQL : les trois problèmes compromettant l'intégrité des données lors d'un rejeu après crash sur les serveurs maître ou esclaves en 9.3 ont été corrigés.
  • Index GIN et GiST : trois problèmes avec les index GIN et GiST, affectant PostGIS et la recherche plein texte, peuvent causer des corruptions et des résultats incorrects sur certaines requêtes. Tous les index sur des types de données bit ou bit varying doivent être reconstruits suivant les instructions dans les notes de version.
  • Sécurité durant l'étape du make check : les droits non sécurisés sur la socket lors du make check, indiqué dans une annonce précédente, ont maintenant été corrigés.

Avec cette version, la branche 8.4 n'est plus maintenue, suivant les règles de notre politique de versions. Ceci signifie qu'elle ne sera plus corrigée, qu'aucune nouvelle version ne sortira pour la branche 8.4. De ce fait, les utilisateurs doivent planifier très rapidement une mise à jour vers une version majeure plus récente.

En plus des corrections indiquées ci-dessus, cette mise à jour inclut les corrections suivantes (affectant plusieurs versions de PostgreSQL) :

  • Correction d'un problème avec les mises à jour simultanées de lignes ;
  • Empêcher les erreurs du planificateur, comme “could not find pathkey item to sort” ;
  • Optimiser correctement les sous-requêtes des fonctions renvoyant plusieurs lignes ;
  • Réparer la régression du planificateur dans l'optimisation de AND/OR NULL ;
  • Correction de la gestion du planificateur pour les fonctions VARIADIC ;
  • Correction de json_populate_recordset pour qu'il gère correctement les JSON imbriqués ;
  • Empêcher la corruption des valeurs TOAST lors de la création de types complexes ;
  • Empêcher l'erreur “record type has not been registered” ;
  • Correction d'une erreur possible avec les fonctions et les curseurs reculant ;
  • Correction de trois pertes mémoires ;
  • Correction des vérifications de lignes supprimées par des sous-transactions ;
  • Modification de la façon dont pg_stat_activity affiche les sessions lors d'un PREPARE TRANSACTION ;
  • Empêcher des identifiants multixact lors du VACUUM FULL ;
  • Correction de l'indentation lors de l'affichage de définition de vues complexes ;
  • Correction de la recherche du nom de l'hôte d'un client dans le fichier pg_hba.conf ;
  • Correction du lien libpython sur OSX ;
  • Éviter la fragmentation du buffer dans libpq ;
  • Correction d'un problème lors de la sauvegarde des vues matérialisées ;
  • Correction de la gestion des identifiants multixact par pg_upgrade ;
  • S'assure que pgcrypto efface les informations sensibles de la mémoire ;
  • Mise à jour des fuseaux horaires pour la Crimée, l'Égypte, et le Maroc.

Quatre correctifs Windows sont inclus dans cette version :

  • Empêcher les erreurs de rejeu pour la création des tablespaces ;
  • Corriger la détection des échecs de socket ;
  • Autoriser mes utilisateurs à changer les paramètres après démarrage ;
  • Mettre correctement entre guillemets les noms des exécutables pour ne pas avoir d'échec;

Quelques corrections ci-dessus requièrent l'exécution des étapes après mise à jour par les utilisateurs affectés.

Comme avec les autres versions mineures, les utilisateurs n'ont pas besoin de sauvegarder et restaurer les bases de données ou d'utiliser pg_upgrade pour mettre en place cette mise à jour. Vous pouvez simplement arrêter PostgreSQL, mettre à jour les binaires et le redémarrer. Les utilisateurs qui ont ignoré plusieurs mises à jour mineures peuvent avoir besoin de réaliser des opérations après mise à jour. Voir les notes de version pour les détails.

Liens:

Afficher le texte source