Installer PostgreSQL 9.0 sous Windows

Article écrit par Guillaume Lelarge, le 25 septembre 2010.

Quelques informations de base

Tous les tests effectués et toutes les copies d'écran ont été fait sur un Windows XP. Cela devrait fonctionner de la même manière sous les autres versions de Windows. En cas de différence, elles seront clairement explicitées dans le texte.

L'utilisation de PostgreSQL sous Windows peut se révéler très pratique. Par exemple, un développeur peut continuer à travailler sur son projet avec sa base personnelle sur son poste de travail. Cependant, il faut convenir d'un grand nombre d'inconvénients, le premier étant que la version Windows est moins performante que la version Unix. Cela peut ne pas être un problème, surtout si on revient à l'exemple du développeur, mais va très rapidement le devenir une fois en production. De plus, les outils tiers sont souvent développés avec Unix en tête, parfois Windows. Enfin, les documentations sur PostgreSQL sous Windows sont relativement peu nombreuses. Bref, si vous choisissez d'utiliser PostgreSQL avec Windows, attendez-vous à batailler ferme pour trouver des informations sur votre système ou pour trouver de l'aide.

Télécharger l'installeur

Pour le téléchargement, référez-vous à l'article sur l'installation de Postgresql 8.4 sur Windows.

Installer PostgreSQL

Double cliquez sur le fichier « postgresql-9.0.0-1-windows.exe ».

L'installeur commence par mettre à jour les bibliothèques redistribuables de Visual C++ :

winpg90_01.jpg

L'installeur se lance :

winpg90_02.jpg

Cliquez sur « Next ».

winpg90_03.jpg

L'installeur vous demande de sélectionner le répertoire où PostgreSQL sera installé. Le répertoire par défaut est généralement bon mais vous pouvez le modifier si vous le souhaitez. Une fois ceci fait, cliquez sur « Next ».

winpg90_04.jpg

L'installeur vous demande ensuite de sélectionner le répertoire des données de PostgreSQL. Là-aussi, le répertoire par défaut est généralement bon mais vous pouvez le modifier si vous le souhaitez. Une fois ceci fait, cliquez sur « Next ».

winpg90_05.jpg

Ce nouvel écran va permettre la saisie du mot de passe de l'utilisateur de bases de données postgres et de l'utilisateur du service. Saisissez le mot de passe de l'utilisateur Windows postgres. Saisissez-le une deuxième fois pour confirmer votre première saisie.

Cliquez sur « Next ».

winpg90_06.jpg

L'installeur vous demande le numéro du port d'écoute du serveur PostgreSQL (il est indiqué ici 5433 car une autre version de PostgreSQL était déjà installé sur ce serveur). La valeur par défaut est généralement suffisante. Cliquez sur « Next » pour continuer.

winpg90_07.jpg

L'installeur vous propose de sélectionner la locale. Modifiez si vous souhaitez, puis cliquez sur sur « Next ».

winpg90_08.jpg

Le nouvel écran indique que PostgreSQL est prêt à être installé. Cliquez sur « Next ».

L'installation commence :

  • copie des exécutables, des bibliothèques et des autres fichiers

winpg90_09.jpg

winpg90_10.jpg

  • initialisation du groupe de bases de données (autrement dit, exécution du programme « initdb »)

winpg90_12.jpg

  • démarrage du nouveau service

winpg90_14.jpg

  • chargement des modules SQL supplémentaires
  • préparation du désinstalleur

winpg90_15.jpg

Et voilà. Installation terminée comme le dit le dernier écran :

winpg90_16.jpg

Cliquez sur « Finish » pour terminer l'installation.

Informations internes

Voici quelques informations supplémentaires sur les spécificités de Windows avec PostgreSQL 9.0. Tout le reste se trouve sur l'article sur l'installation de Postgresql 8.4 sur Windows.

L'installeur a créé un menu dans le répertoire « Tous les programmes » du menu « Start ».

winpg90_17.jpg

Ce menu s'appelle « PostgreSQL 9.0 ». Il contient un accès rapide à certains outils comme psql ou pgAdmin (version 1.10.1). Il contient aussi la commande « Reload Configuration » pour forcer un rechargement de la configuration par le serveur. Les commandes de démarrage et d'arrêt du serveur n'y figurent plus, il faudra donc passer par le service.

Afficher le texte source